Michelle Heon

Profil de l'Artiste

Dans la dernière production photographique de Michelle Héon, les prises de vue utilisées confèrent aux images de l’artiste une certaine spiritualité en plus d’une charge poétique complexe. L’artiste réussit parfaitement à transmettre la picturalité des matières fluides par le biais de l’appareil photographique. Les clichés soulèvent un dialogue entre ce que l’on voit et ce que l’on imagine. L’artiste explique sa démarche sur « la découverte de l’environnement immédiat, la fabrication des instants d’évasion ; à partir de l’ordinaire fabriquer de l’extraordinaire sinon une sorte de quotidien amélioré, porter autour de soi le regard d’un voyageur. Ces images portent le nom des endroits où elles ont été prises. Si l’évocation de ces lieux peut sembler exotique pour certains, pour d’autres il en sera autrement et ce carnet de voyage leur apparaîtra très local ». Michelle Héon expose autant à Montréal qu’en France comme en témoignent les expositions telles que Tsunami à la Galerie The Beetroot Tree Draycott, à Derbyshire en Angleterre ou l’installation Plis d’eau pour le Festival de Trop à Paris.

2008 |
 Herodote's vessel | 1 janvier
 
2006 | Françoise Rod
 Rouge est la mer | 1 janvier
 
1993Cahier des Arts visuel | Suzanne Giroux
 Commentaires sur les Kimonos de Michelle Héon | 1 janvier
 
1992Revue de l'ordre des médecin du Québec | Jean-Pierre Le Grand
 Michelle Héon : mille vaisseaux à la conquête du temps zérp | 1 mai
 
1992Le Devoir | Jean Dumont
 En ce temps-là | 14 mars
 
1990Espace | Alain Gignac
 Fragments | 1 avril
 
1987Decormag | Eric Devlin
 Les possibles splendeur du passé | 1 avril
 
1985Spirale | René Payant
 La dramatisation du vieillissement | 9 février
 
1985Cahier des Arts visuel | Michel Lépine
 Le passé en tant que matériau et l'objet, mémoire fragmentée | 9 février
 
1985Vie des arts | Isabelle Lelarge
 Le passé de la réalité et le passé de la fiction | 1 février