Videos

du 2 mai 2009 au 16 mai 2009

Exposition

Pour souligner la 6e édition de la Biennale de Montréal, la Galerie Trois Points est heureuse de présenter la nouvelle exposition de l’artiste Evergon. Vidéos sera présentée du 2 au 16 mai prochain et regroupe à la fois des vidéos et une nouvelle série de photographies.

Les deux vidéos, qui sont le cœur de l’exposition, présentent simultanément deux vues du Vieux Port de Montréal. Les deux moniteurs disposés côte-à-côte diffusent à la fois un regard portant vers l’ouest et un vers l’est, donnant à voir le véritable panorama d’une ville engourdie des lueurs d’un jour nuageux. Les deux vidéos ont été réalisés simultanément du toit d’un immeuble art déco de Montréal.  On peut notamment  remarquer sur l’une des vidéos l’ancien emplacement du Musée d’art contemporain de Montréal

Cette exposition est basée sur la nostalgie. Evergon choisit de montrer ce lieu fortement chargé d’histoire, lieu qui a vu défiler les époques et les édifices, lieu où on se surprend à dire « te souviens-tu, il y avait ici jadis …», le Musée, des bars de marins, les édifices qui ont été démolis, et tant d’autres histoires.  Le temps a passé et le marin a vieilli.

La série de photo  Crossing the Equator : Going South, Pacific Rim explore les questions du fantasme du marin et de l’aventure des mers qui s’articulent à travers tout l’espace d’exposition. Il s’agit d’une série d’autoportraits où l’artiste met en scène son propre corps dont une sirène prend complètement possession. L’image est à la fois ludique et érotique, elle parle des rites de passage du marin ; le tatouage, l’idée de franchir l’Équateur – on peut aussi y reconnaître une référence au film South Pacific de 1958.

Evergon réinterprète l’histoire de l’art de façon toute personnelle, revisitant les grands genres, notamment celui du paysage, mais aussi les chefs-d’œuvre des grands maîtres à travers tout un jeu de citations. C’est maintenant avec l‘histoire locale qu’il cherche à renouer, plongeant son regard au confins de la ville, pour s’en remémorer les secrets.