Entrelacs

du 5 juillet 2014 au 23 août 2014

Exposition

La Galerie Trois Points est heureuse de présenter Entrelacs, une exposition collective qui réunit six artistes canadiennes et européennes du 5 juillet au 23 août prochain. Les artistes Elmyna Bouchard et Natalie Reis, représentées par la galerie, ainsi que les artistes invitées Marie-Claude Bouthillier, Julie Ouellet (Canada), Martinet & Texereau (France) et Nikola Röthemeyer (Allemagne), nous présentent des œuvres sur papier où simplicité et complexité se conjuguent.

L’exposition Entrelacs présente des œuvres poétiques qui traduisent la volonté de six artistes de travailler la ligne comme l’acte de base composant le dessin. Trahissant le geste, les chemins empruntés par la ligne, multiples et sinueux, se développent à travers une grande économie de moyens commune à toutes ces artistes. À travers la répétition, la superposition et la déviation, les compositions s’articulent autour de différents motifs; graphiques et conceptuelles à la fois, les œuvres de l’exposition surprennent par leur subtilité et leurs légères imperfections.

Elmyna Bouchard s’intéresse à la contrainte comme élément dynamique dans une pratique du dessin. Son approche, qui privilégie les détournements, fait appel à la technique d’estampillage. Les figures et surfaces monochromes issues de la série Exercice de délicatesse sont constituées d’un dispositif de petits dessins soudés simulant des matières qui s’apparentent au textile et à la vannerie. À travers ce procédé qui met à distance le geste impulsif et animé, elle feint une certaine quiétude couramment associée à des mécanismes lents et répétitifs.

Julie Ouellet trace des lignes libres et imprévisibles qui s’entrecroisent et s’enchevêtrent pour donner naissance à des formes troubles évoquant l’errance et la déambulation. Dans ces amalgames réside un doute, une tension perceptible dans l’aspect infini du motif qui empêche la découverte d’un éventuel dénouement. Ces deux artistes évoluent dans l’abstraction en brouillant constamment les codes de la forme.

À première vue, le travail de Marie-Claude Bouthillier s’y situe également, mais il tend vers le figuratif au moment où l’observateur prend conscience du procédé. L’artiste présente ici une série de dessins qui explorent l’identité et l’aura qui l’enveloppe : ses autoportraits, formés par l’accumulation de signatures tentent d’établir la genèse de l’acte d’écrire alors que l’artiste étudie son propre corps et l’énergie déployée à travers un parcours linéaire allant de la pensée jusqu’au geste.

Martinet & Texereau proposent des œuvres résolument figuratives. Le collectif parisien s’intéresse aux notions d’exotisme, de quotidien et de banalité à travers des dessins où les sujets se fondent et se confondent avec leur environnement. Le duo part souvent d’un détail, d’un élément isolé, anecdotique qu’il tente de replacer dans son contexte d’origine et d’en comprendre le sens à travers une recherche formelle et fonctionnelle. Chaque dessin permet de porter un regard différent sur les éléments à l’étude, il les valorise et les distingue.

Natalie Reis cherche quant à elle à actualiser le genre de la nature morte en faisant du motif floral un symbole à la foi figuratif et métaphorique qui questionne l’apport des femmes artistes dans le genre pictural. L’artiste s’intéresse particulièrement à l’impact de ces référents sur notre inconscient collectif en cherchant à concevoir de quelle façon ils ont contribué à polariser l’identité des genres. Un travail d’une grande intimité qui passe par une provocation sociale et politique.

La sérialité et la précision des interventions étudiées de l’artiste berlinoise Nikola Röthemeyer rappellent la quotidienneté, mais dans une perspective de contemplation intentionnellement lente où le temps semble suspendu. C’est à travers cette période latente qu’émerge une fois de plus la figuration toutefois soulignée, dans ce cas-ci, par la narration. Röthemeyer est la seule des six artistes à exploiter cet aspect, ces « dessins récits » relativement abstraits proposent une relecture narrative et une accessibilité nouvelle.

La Galerie Trois Points tient à remercier chaleureusement la Galerie Bertrand Baraudou (Paris), la Galerie Kuckei + Kuckei (Berlin) et la Galerie Simon Blais (Montréal) pour leur précieuse collaboration.

 

GTP Entrelacs02 2014 LR GTP Entrelacs03 2014 LR GTP Entrelacs04 2014 LR GTP Entrelacs07 2014 LR GTP Entrelacs09 2014 LR GTP Entrelacs10 2014 LR GTP Entrelacs11 2014 LR GTP Entrelacs12 2014 LR GTP Entrelacs20 2014 LR GTP Entrelacs22 2014 LR GTP Entrelacs28 2014 LR
2014Montreal Rampage | Victoria Shinkaruk
 Entrelacs Gallery Exhibit | 11 juillet