Reconstitution

du 21 novembre 2015 au 19 décembre 2015

Exposition

La Galerie Trois Points est heureuse de présenter Reconstitution, la toute première exposition solo en galerie de John Boyle-Singfield. Le jeune artiste montréalais nous propose une œuvre vidéo inédite qui poursuit sa réflexion autour des questions d’appropriation et d'authenticité, déjouant les stratégies de médiation orientées sur la nouveauté des oeuvres.

L’intention derrière Reconstitution est de représenter le phénomème d’appropriation médiatique d’images clichées par les grandes entreprises tout en émettant une déclaration sur l’ontologie et la distribution de la production culturelle d’aujourd’hui. Comme un parfait exemple de la migration de l'aura, le jpeg de moindre qualité s’est rapidement transformé en un élément rusé et efficace du sémiocapitalisme, soulevant des questions sur l’autorité, la légalité et le pouvoir institutionnel. Ce travail vise à adresser les conséquences de ce changement de paradigme qui est survenu lorsqu’Internet a cessé d’être une possibilité.

Fort de l’appropriation populaire, John Boyle-Singfield décontextualise ce qui est communément appelé le «bootlegging» afin de l’implanter dans l’espace de la galerie. À l’instar des copies illégales d’œuvres piratées,  il reprend cette forme d’activité qui prend racine dans une pratique expérimentale des années soixante-dix,  aujourd’hui exercée massivement à travers le monde. De par la démocratisation de la technologie et la facilité avec laquelle il est possible de photographier et de filmer les mêmes sites et points d’intérêts, existe-t-il à ce jour une œuvre encore authentique et originale? En comparant les images du film Baraka à celles dénichées sur les site Gettyimages et iStockphoto contenant une banque d’images d’auteurs et de provenances diverses, Boyle-Singfield élabore un discours autour de la notion d'authenticité et d'appropriation dans une société où les effets de la technologie et du capitalisme tardif ont été absorbés dans nos corps et ont altéré notre vision du monde.

John Boyle-Singfield est né en 1987. Il a étudié à l'École Nationale Supérieure des Beaux Arts de Lyon et à l’Université du Québec à Chicoutimi où il a obtenu son Baccalauréat. Son travail a été présenté au Canada et aux États-Unis dans diverses institutions, notamment à la galerie Justina M. Barnicke de Toronto, au Musée d’art contemporain de Montréal, McKinney Avenue Contemporary à Dallas, SAW Gallery à Ottawa, Vu Photo à Québec,  Eastern Bloc à Montréal,  Espace Virtuel à Chicoutimi, Inter le Lieu à Québec, Vaste et Vague à Carleton-sur-mer et à la Galerie sans Nom de Moncton.

GTP JBoyle 01 2015 LR GTP JBoyle 02 2015 LR GTP JBoyle 03 2015 LR GTP JBoyle 04 2015 LR GTP JBoyle 05 2015 LR GTP JBoyle 06 2015 LR GTP JBoyle 07 2015 LR GTP JBoyle 08 2015 LR GTP JBoyle 09 2015 LR GTP JBoyle 10 2015 LR GTP JBoyle 11 2015 LR GTP JBoyle 12 2015 LR