Everything is fine

George Vergette

6 septembre - 11 octobre 2008

La Galerie Trois Points est très fière d’ouvrir sa programmation d’automne en présentant pour la seconde fois dans une exposition solo le travail de George Vergette. Le jeune artiste originaire de Vancouver vient nous présenter son plus récent travail dans une exposition intitulée Everything is fine. Maquettes et tableaux se côtoient en explorant le pouvoir réflexif de la couleur et de l’espace à travers une thématique positiviste qui questionne l’impact social de l’activité humaine sur l’environnement.

Vergette continue de fasciner avec ses immenses tableaux de résine dont les noirs et les bleus si profonds semblent complètement absorber le regard du spectateur. L’artiste y joue encore une fois de calligraphie, imprimant le mot flee (fuite) dans divers caractères, allumant autant de diverses réactions. Le contraste avec les couleurs très sombres n’est que plus frappant lorsque nous sommes confrontés au blanc immaculé des quelques maquettes qui ponctuent l’espace d’exposition. Construites comme des formes architecturales, certaines incluent des éléments qui témoignent de l’impact destructif de l’homme sur les habitats naturels. C’est ainsi qu’on se voit confronté à un écureuil empaillé ou à une forêt suspendue qui semble envahir la construction humaine d’un blanc si pur.

Une fois encore, George Vergette réussit à investir l’espace à travers un jeu de formes et de couleurs saisissant. Les animaux deviennent énormes et écrasent les structures humaines, créant un réel malaise et mettant en lumière l’aspect tragique de la destruction des environnements naturels. La réflexion de l’artiste se place autant du côté environnemental que social, de par le titre Everything is fine, qui n’est pas sans évoquer le détachement que nous adoptons pour nous déculpabiliser de notre rôle, comme société, dans la destruction des espaces naturels.

Communiqué de presse