Inauguration

Astri Reush, Christiane Ainsley, Colette Laliberté, François Houdé, Kai Chan, Liliana Berezowsky, Lisette Lemieux, Marcel Saint-Pierre, Marie-Claude Bouthillier, Michelle Héon, Murray MacDonald, Paul Béliveau, Pierre Bellemare, Susan Edgerley, Suzanne Dubuc, Yves Louis-Seize

30 avril - 21 mai 1988

D ‘abord le message.
Vous êtes conviés à l’inauguration de la galerie Trois Points, samedi 30 avril entre 14h et 17h au 307 Ste-Catherine ouest, local 555.

Ensuite la raison.
Il n’y en a pas. C’est même un geste déraisonnable d’ouvrir une galerie vouée à l’art contemporain. Disons que c’est plutôt un élan de passion. Tout le monde a besoin de passion. C’est elle qui a soutenu Michel Groleau durant sept années. Aujourd’hui, il se retire, nous cédant le merveilleux espace de sa galerie. Nous le remercions non seulement pour sa chaleureuse collaboration mais surtout pour toutes ses années d’effort qui nous ont donné quelques merveilleux moments.

Les circonstances alors?

En effet, c’est un concours de circonstances qui nous a poussé à sauter dans cette galère.
Fermetures subites de galeries. Profusion d’artistes dont certains n’ont pas exposé depuis plusieurs années faute de lieu. La volonté de ne pas se faire damer le pion par Toronto. Le paradoxe de la qualité: dans la ville-reine, les meilleurs expositions sont souvent l’oeuvre d’artistes québécois!

Mais qui est le propriétaire?
Il n’y en a pas un mais trois. Le triumvirat est composé de:

Jocelyne Aumont, titulaire d’une maîtrise en histoire de l’art sur la Trans-avantgarde avec René Payant. Au cours de la dernière année, elle a partagé son temps entre les galeries Michel Tétreault et Elena Lee/Verre d’art. Jocelyne Aumont dirigera la galerie Trois Points.

Éric Devlin, journaliste spécialisé en science, travaille également dans le domaine des arts depuis quelques années. Il est l’auteur de quelques portraits d’artistes publiés par le magazine Décormag, tâche qu’il partage avec Gilles Daigneault. Il est aussi un impénitent collectionneur.

Elena Lee possède déjà une galerie depuis plus de dix ans. Elle a encouragé l’émergence d’une génération de sculpteurs ayant le verre comme matériau de prédilection. Les propositions de certains de ses artistes ayant pris des proportions dépassant les capacités physiques de sa galerie, Elena Lee a senti le besoin d’agrandir tout en conservant son espace de la rue Sherbrooke.

Et qui seront les artistes?
Vous le saurez en venant au vernissage. Nous exposerons les oeuvres d’une quinzaine d’entre eux. Il y aura autant de peintres que de sculpteurs. Le groupe d’âge se situe entre 30 et 40 ans. Il y aura des artistes de Québec, Montréal, Toronto mais aussi de Paris, New-York et même de la Martinique…

Communiqué de presse