La théorie des cordes

Michèle Assal

27 mars - 24 avril 2004

Du 27 mars au 24 avril prochain, Michèle Assal est de passage à la Galerie Trois Points pour nous présenter sa plus récente production associée de la théorie des cordes.

Depuis quelques années, la démarche de Michèle Assal est fondée sur la fragmentation de l’oeuvre et du sujet.  Dans la série intitulée Kuklos (cycle), la roue était réduite à un signe et était plus ou moins identifiable. Dans la présente série, c’est la représentation d’une corde qui sert de leitmotiv.

La théorie des cordes fait référence à la relation entre l’espace et le temps; elle ouvre la porte à vingt-six dimensions.  Partant de cette idée, l’artiste a conçu l’oeuvre d’art comme une suite d’espaces et de textures qui évolue dans un temps mobile, lequel peut varier selon le fragment du tableau.  Pareil travail en modules permet de voir comment l’espace manipule l’image. Car celle-ci se trouve déformée, les plans, eux, bouleversés, au grand plaisir de l’artiste.

Fait intéressant, cette nouvelle production nécessite que la Galerie soit en quelque sorte transformée en oeuvre d’art.  En effet, pour l’occasion, les murs seront peints de différentes couleurs. Une relation s’établira ainsi entre les surfaces peintes et les éléments exposés, allant même jusqu’à créer des tableaux virtuels. De cette façon, Michèle Assal invite le spectateur à pénétrer dans l’oeuvre.

Communiqué de presse