Des lèvres de velours et d’autres qui le sont moins

Paul Lacroix

14 octobre - 11 novembre 2000

Du 14 octobre au 11 novembre prochain, Paul Lacroix est de passage à la Galerie Trois Points pour nous présenter ses plus récentes créations.

Toujours curieux d’aller plus loin et ailleurs, l’artiste revisite ici la technique du photogramme, laquelle consiste à déposer un objet directement sur le papier sensible afin d’en tirer une image  photographique. Lacroix applique cette méthode à ses propres dessins, en l’occurence des esquisses  de lèvres exécutes en 1978 puis retouchées au fil des ans. Disposé au centre de l’image, le dessin  est encadré par de larges bandes noires —blanches lorsqu’il s’agit du négatif du dessin—  qui rendent l’oeuvre des plus séduisantes. Notons enfin que la lumière vient traverser les deux  côtés du dessin et dévoile par le fait même des gestes oubliés: signature, notes manuscrites et  autres traces laissées sur la surface.

Le présent corpus s’inspire essentiellement d’une exposition de radiographies de toiles de  grands maîtres vue par l’artiste il y a environ 40 ans. Cet événement mettait en lumière les  étapes de création d’une oeuvre pour mieux en révéler l’invisible, soit le dessin préparatoire et  les repentirs. Ici, Paul Lacroix entreprend en quelque sorte le chemin inverse: transfigurer un  dessin original pour en faire un tableau lumineux et coloré, presque magique.

Communiqué de presse