Mois de l’estampe

James Coignard

28 septembre - 19 octobre 2002

Du 28 septembre au 19 octobre prochain, la Galerie Trois Points, en collaboration avec la Galerie Jean-Claude Bergeron, l’Ambassade de France et l’Alliance française au Canada, est heureuse de présenter le travail de James Coignard; ces gravures ont aussi été exposées en 2000 à la  Stockholm Art Fair.

Artiste français de réputation internationale, James Coignard a d’abord été connu comme peintre  avant d’être reconnu comme peintre-graveur. C’est une rencontre avec Henri Goetz en 1968 qui a été le point déterminant dans la carrière de l’artiste. Goetz qui vient alors d’inventer la gravure au carborundum en fait part à Coignard qui trouve dans cette nouvelle technique une façon plus directe d’aborder la gravure traditionnelle et qui permet une aussi grande liberté d’expression que la peinture. D’emblée Coignard adopte cette technique; ses amis Clavé, Miro et Papart en font autant.

Au cours des années, Coignard a poussé plus loin la technique. Avec ses maîtres imprimeurs Pascal Gauvard et Nicholas du Mesnil du Buisson de l’Atelier Pasnic de Paris, il atteint dans ses gravures au carborundum la spontanéité, la fraîcheur et l’originalité que l’on retrouve dans ses  peintures.

Dans le passé, James Coignard a présenté son travail à la Galleri Sonet (Stockholm), à la Alex Rosenberg Gallery, à la Dyansen Gallery (Beverly Hills/San Francisco), à la Galerie Lucette Herzog (Paris) et au Musée d’Oslo, entre autres. Sa production a fait l’objet de différentes rétrospectives, notamment au Musée de Tours et à la Galleri Nordenvind (Danemark).

Communiqué de presse