Réflexions

Robbin Deyo

5 juin - 3 juillet 2004

La nouvelle production de la plasticienne Robbin Deyo fait écho à son travail précédent    I want to be a princess, installation d’autoportraits aux visages figés et de vêtements qui dénonçaient une féminité réduite aux objets de consommation. L’artiste, en résidence à Lyon, propose cette fois non plus des autoportraits traditionnels reflétant l’image réelle mais une représentation monochrome suggérant le miroir lui-même. Elle a en effet choisi des formes ovales qui pourraient faire penser à un camée, représentant ordinairement la tête et les épaules d’une femme. L’utilisation du monochrome offre une profondeur visuelle accentuée par l’effet translucide de l’encaustique. Les couleurs participent également à l’idée du miroir suggérant pour chaque œuvre un état d’esprit différent.

Ce travail s’inscrit tout à fait dans la continuité de la démarche artistique de Robbin Deyo qui a réussi à dépasser l’autoportrait figuratif, qui trahissait sa difficulté à accepter son image. L’utilisation du monochrome lui permet maintenant de mieux confronter son reflet et de construire son identité de femme. Les couleurs de la consommation trouvent un nouvel usage dans l’expression de la féminité, plurielle et complexe que l’on peut ressentir dans chacun des tableaux de cette nouvelle série.

Au-delà de l’autoportrait, il s’agit donc pour l’artiste de réinvestir le monochrome aux moyens de la forme et de la couleur afin de porter un nouveau regard sensible sur la représentation féminine.

Communiqué de presse