S.N.O.E.G.I.P.

18 novembre - 23 décembre 2006

Le travail multidisciplinaire de Sylvain Bouthillette vacille entre la peinture, la gravure, la photographie, l’installation, la musique et la danse. Afin de souligner sa production depuis la fin des années quatre-vingt, le Musée régional de Rimouski et le Centre EXPRESSION de St-Hyacinthe ont coproduit Dharma Bum, une rétrospective des œuvres de cet artiste prolifique en mi carrière. L’exposition qui voyagera à travers le Québec et le Canada est accompagnée d’un catalogue écrit par le conservateur Bernard Lamarche qui a préparé la rétrospective.

Le travail de Sylvain Bouthillette s’affirme depuis ces dernières années par des oeuvres inspirées de la quête spirituelle de l’éveil provenant du bouddhisme. Les motifs animaliers (particulièrement la figure du tigre) qui lui ont permis de se faire reconnaître dans le milieu de l’art, font valoir une recherche mystique autant qu’une poursuite esthétique. L’artiste tente de réconcilier les valeurs spirituelles avec l’intellectualisme cérébral du discours critique : « Pour prendre notre nourriture spirituelle, nous devons prendre notre liberté intellectuelle, liberté sociale. Selon moi, la conscience spirituelle est la forme la plus achevée de la politique. »

Quel que soit le médium utilisé, ses oeuvres tendent à démontrer que le ridicule, l’impermanence, la confusion, l’instabilité, l’ambiguïté, l’incertitude et l’embarras sont tous des formes de libération si nous cessons de croire que la vie est quelque chose de stable et de définissable.

Le titre de l’exposition S.N.O.E.G.I.P. lu à l’envers devient pigeons, une des figures représentées dans les récentes œuvres de l’artiste. Comme son travail, le titre fait état d’un questionnement sur la déconstruction du langage et un clin d’œil au constructivisme.

La Galerie Trois Points présente pour la troisième fois une exposition solo de Sylvain Bouthillette, dont la production artistique a aussi été montrée de nombreuses fois à Toronto, à New York et en France. Ses œuvres font également partie des collections du Musée national des beaux-arts du Québec et du Musée d’art contemporain de Montréal.

Communiqué de presse


Presse de l'exposition

  • Lyne Crevier, Dindon…, Ici, 2006. 11. 30.. PDF