Sonata / Oustvolskaïa

9 janvier - 13 février 2016

La Galerie Trois Points est ravie de vous présenter Sonata / Oustvoslkaïa, la nouvelle exposition solo de Mario Côté qui s’inscrit en continuité avec le travail de traduction graphique et picturale qu’il effectue depuis 2007. Passionné par les compositeurs du XXe siècle, l’artiste a entrepris une toute nouvelle série en parallèle à l’importante entreprise de transposition de l’oeuvre Crippled Symmetry de Morton Feldman qui est toujours en cours.

Mario Côté entame en effet aujourd’hui un tout nouveau cycle de tableaux réalisés cette fois autour des oeuvres de la fascinante compositrice russe Galina Outsvolskaïa (1919-2006). Il faut avant tout savoir que l’oeuvre pianistique d’Outsvolskaïa se caractérise par l’emploi répété de blocs de sons homophoniques dits clusters, ainsi que par l’usage de dynamiques extrêmes. Emballé par le défi de peinture que l’oeuvre d’Outsvolskaïa représente, Côté a donc longuement réfléchi à la façon de transposer ces grappes sonores harmoniques dans l’espace d’un tableau. Ainsi, il s’est intéressé plus particulièrement à la Sonate no 6 pour piano (1988), la dernière sonate composée par la musicienne russe. Il a d’abord fait une étude attentive de la partition, puis il a réalisé un document filmique de l’interprétation de la pièce que livrait le pianiste Jacques Drouin. L’espace d’exposition accueille une oeuvre sonore créée à partir des « excédents sonores » non retenus lors du montage, révélant ainsi une autre dimension de l’univers sonore de la compositrice. Dans la foulée de cette recherche, Mario Côté a créé une série de tableaux ainsi que des oeuvres sur papier dont nous présentons ici une sélection.

Pour sa traduction picturale de la sonate d’Outsvolskaïa, Côtés’est inspiré des procédés de transposition graphique qu’il avait déjà utilisé dans l’univers de Feldman. Et pour représenter les clusters – le grand défi pictural que représente cette oeuvre d’Outsvolskaïa – le peintre a déposé avec minutie sur une section de la toile plusieurs lignes colorées et entrelacées, tel un treillis plaqué sur la surface peinte. Ce « tressage » de sons voisins joués simultanément traduit bien en peinture l’effet sonore, dense et compact, que produit l’exécution de la pièce.

Mario Côté vit et travaille à Montréal où il enseigne à l’Université du Québec à Montréal depuis 1989. Son travail a été largement diffusé au Québec et au Canada, mais également en France, au Mexique, en Allemagne, en Espagne et en Suède. Ses oeuvres font partie de plusieurs collections privées et publiques, notamment celle du Musée d’art contemporain de Montréal, du Musée national des beaux-arts du Québec, de la Collection Desjardins d’oeuvres d’art, de Loto-Québec, de la Fondation de l’Université du Québec à Montréal et de la Collection Prêt d’oeuvres d’art. 

Communiqué de presse


Presse de l'exposition

  • Michel Gonneville, Mario Côté réinterprète Galina Oustvolskaia, Cette Ville Étrange , 2016. 01. 13.. Lien web | PDF